Comment lutter contre la procrastination

Après la nouvelle année et son lot de bonnes résolutions, on s’était engagé à réaliser telles ou telles choses. Et puis voilà, les semaines passants, on a repoussé ses objectifs à plus tard, pour finalement les voir s’évanouir.

La faute à quoi ? En grande partie à la procrastination, véritable maladie à l’ère du divertissement numérique permanent.

Le terme procrastination vient du latin pro, qui signifie « en avant », et crastinus « lendemain ». Elle est la tendance à vouloir remettre les choses au lendemain. Ce comportement est un véritable handicap, car il nuit à la réussite de nos objectifs, personnels ou professionnels.

tableau de Gilbert STUART

Tableau de Gilbert STUART. Le peintre a mit plus de 15 années pour réaliser son tableau, remettant sans cesse son travail au lendemain (source Wikipédia).

Analyse de la procrastination

Alors qu’est-ce au juste que la procrastination ?

Vidéo de Prendre sa vie en main.

Quand on procrastine, on effectue une tâche plus divertissante à la place, qui nous donne un satisfaction immédiate. C’est par exemple le fait de regarder des vidéos sur le net ou de se balader sur les réseaux sociaux, au lieu de travailler sur un projet important. Cette satisfaction immédiate va par la suite engendrer une mauvaise habitude, car elle va être répétée et récompensée dans notre inconscient. De plus, dans certaines situations, le travail qui devait être fait le sera fait quand même, de façon bâclée ou « à l’arrache », malgré le divertissement pris à côté. Il est donc facile de se rappeler d’un moment où l’on a repoussé une échéance jusqu’au dernier moment et malgré tout obtenu des résultats corrects. Ceci permet de justifier nos futures procrastinations. Le revers de ce comportement est double ; premièrement un travail fait à la va-vite sera toujours moins bon, moins bien construit et source de plus d’erreurs qu’un travail bien fait. Deuxièmement, passé la phase de divertissement et de plaisir, on se sent coupable d’avoir perdu son temps dans des futilités, d’autant plus en se rendant compte que le travail important n’a pas avancé. Cela génère du stress, qui se retrouve décuplé au fur et à mesure que l’échéance arrive. Au final, le temps n’étant pas extensible, nous repoussons nos objectifs et n’atteignons pas nos buts, qui en pâtissent de façon irrémédiable.

Comment lutter contre la procrastination

Le chercheur Timothy A.PYCHYL propose quelques astuces à travers son livre « Solving the procrastination puzzle ». En voici les 5 principales, d’après la vidéo de Brian JOHNSON (ENG).

– « Just get started » : « juste démarrer/commencer ». Sans doute l’idée la plus importante. A opposer au slogan « just do it », « juste le faire », car l’une des raisons pour lesquelles nous procrastinons est la peur de devoir réaliser une tâche dans son entièreté, en une seule fois. Nous avons peur de manquer de temps ou d’être face à une montagne de travail, et nous l’écartons. L’auteur propose de démarrer une tâche pendant 5 à 10 minutes. Le fait de « juste démarrer » à travailler sur une tâche pendant un temps court va avoir 2 effets : le premier est que travailler 5-10 minutes ne nous semble pas insurmontable. Le second est que ce démarrage en douceur va sans doute amorcer une dynamique de travail, et ainsi nous faire avancer sur une tâche au-delà de ces 5-10 minutes sans nous en rendre compte.

– « If…then » : « si…alors ». Cette formule est une stratégie à mettre en place avant la procrastination. Elle va permettre d’établir des processus à réaliser en cas de tentation. Elle fonctionne sur le principe de « si cette chose arrive, alors je ferai ceci ». Concrètement, elle peut être mise en place dans les cas suivants : si je pense à repousser mon travail, alors je commence à travailler ; si je pense aller voir mes mails au lieu de travailler, alors je coupe internet. C’est à chacun de réfléchir en amont aux tentations auxquelles il s’expose le plus souvent et aux parades qu’il souhaite établir pour y répondre.

– « Only 1 minute » : « juste 1 minute ». Je vais voir mes mails juste 1 minute. Je vais jeter un œil à facebook juste 1 minute. Cette phrase est à bannir. Nous savons tous que la minute va se transformer en heures. Le plus difficile est de parvenir à se recentrer sur la tâche à accomplir. La méditation de pleine conscience peut être un bon outil pour contrôler son attention. Si une idée ou une envie survient, le mieux est de la noter quelque part pour s’en débarrasser de l’esprit. On pourra y revenir plus tard et juger de sa pertinence. Dans bien des cas, on se rend compte de sa futilité. Faites de mêmes pour les URL dans les documents ou les pages web ; consultez-les hors ligne et voyez après lecture si les liens présentent un réel intérêt.

– « Multitasking » : « multitâche ». Un mythe à oublier. Seules quelques personnes sont capables de faire plusieurs choses à la fois. La plupart d’entre nous va se laisser distraire facilement, s’éparpiller ou tout simplement se perdre dans son travail. Vouloir être multitâche augmente la tentation de divertissement car on pense pouvoir suivre un programme TV par exemple, et faire un exercice de math en même temps. Vouloir être multitâche augmente le risque d’erreurs, la dispersion de son énergie et la médiocrité de son travail (l’auteur compare cela au fait d’envoyer des textos au volant ; le risque d’accident est multiplié par 6). Il est important de se consacrer à une chose à la fois quitte à en faire moins. En gros, travailler moins pour travailler mieux.

– « Stumble’r us » : « échouer fait parti de nous ». Personne n’est parfait. Tout le monde procrastine et vous continuerez à le faire. Dans votre lutte contre la procrastination, vous échouerez forcement et ferez quelques pas en arrière pour mieux rebondir. Cela fait parti de notre nature. Nous ne sommes pas des robots. L’important est de réussir à trouver un juste équilibre entre travail à réaliser et divertissement.

Pour aller plus loin

carte mentale

Cette carte mentale reprend quelques trucs et astuces pour rester concentré à l’ère du divertissement (carte de Jane GENOVESE, traduite par mes soins).

De plus, voici quelques pistes pour tenir ses résolutions :

– se préparer mentalement.La méditation de pleine conscience peut être un bon outil pour se préparer et apprendre à contrôler son attention. Ci-joint le lien de la chaîne YouTube de Mr Mindfulness, que je recommande.

– planifier.Établir par écrit un plan de travail avec une date butoir à respecter. Un défi de 30 jours, pendant lequel on s’engage personnellement à réaliser une tâche peut être mis en place.

– être régulier.« Just get started » pendant 5-10 minutes puis augmenter le temps de travail mais surtout le faire de façon régulière.

– communiquer.S’engager publiquement à réaliser un projet vous oblige à travailler dessus. Se rapprocher d’une communauté (club, forum…) ayant les mêmes centres d’intérêt que vous sera également très motivant.

Conclusion

La procrastination est une tendance qui nous pousse à remettre au lendemain notre travail. Il suffit de comprendre ses mécanismes et de mettre en place quelques astuces pour la combattre. De plus, en prenant du recul, on constate que les distractions dans lesquelles on dilapide tant de temps sont bien dérisoires par rapport à la réalisation de nos buts et de notre vie. Enfin, n’oubliez pas que vous faire perdre votre temps dans des choses futiles est le boulot de certaines personnes qui ne vous veulent pas du bien, mais cherchent à se remplir les poches. C’est ce qu’explique très bien Tristan HARRIS (lien en ENG), un ancien salarié de Google avec son « Time Well Spent » (temps bien utilisé/dépensé). Alors plutôt que servir les intérêts de ces gens là, cessez de procrastiner et réalisez vos objectifs !

PS : j’ai moi-même beaucoup procrastiné pour rédiger cet article !

Publicités
À propos

Artiste numérique durant mon temps libre, je crée des figurines papiers pour jeux de plateaux et wargames. Je cherche également à promouvoir le logiciel libre et une culture libre du net.

Tagged with:
Publié dans Divers
One comment on “Comment lutter contre la procrastination
  1. De très bons conseils!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :